50 ans d’une belle histoire familiale au cours desquels Michel Marchais et son fils, Rodolphe MARCHAIS, ont su faire les bons choix.

Aujourd’hui, TAT Group a développé une excellence en maintenance d’aéronefs ainsi que dans le développement immobilier. Retour sur l’histoire d’une réussite entrepreneuriale à l’occasion de ses 50 bougies …

L’histoire de TAT commence en 1968 lorsque Michel MARCHAIS, alors Président de la Jeune Chambre Economique (JCE) d’Indre-et-Loire, s’entend dire par le Préfet :

« Ce serait bien que la JCE de Tours étudie la possibilité d’acquérir un avion civil qui permettrait aux professionnels et chefs d’entreprises de se déplacer rapidement ».

Michel MARCHAIS crée, non sans rebondissements, Touraine Air Transport (TAT)  qui devient la première société régionale de transport aérien indépendante en Europe.

Le projet fou de proposer un service d’avion-taxi au départ de Tours Saint-Symphorien se concrétise le 3 juillet 1968.

Un bimoteur Aéro-Commander décolle alors de l’aéroport avec les premiers passagers. La flotte s’agrandit et le succès est au rendez-vous : près de 1800 personnes seront transportées cette année-là et une ligne biquotidienne Tours-Lyon sera ouverte l’année suivante.

Beech 99 airliner - rond-point A10 Parcay-Meslay
Beech 99 airliner - rond-point A10 Parcay-Meslay
Fokker 28, 1991
Fokker 28, 1991

En 1973, à l’aube des autoroutes, du TGV, du Concorde et du premier Airbus A300B2 d’Air France, TAT se classe dans les 10 plus grands pionniers du transport aérien régional. La jeune compagnie se développe rapidement et intègre la maintenance de sa flotte en interne avec le rachat de Rousseau Aviation basé à Dinard. Désormais TAT se hisse au rang de leader français du transport régional et rachète progressivement ses concurrents.

Chaque décennie marquera ensuite un tournant dans la vie de l’entreprise.

Dans les années 80, TAT s’allie avec La Poste via sa filiale TAT Express pour créer la Société Française de Messagerie Internationale (SFMI), société de transport de colis express en France. En 1987, la SFMI change de nom pour devenir… Chronopost.

En interne, le nouveau siège social du groupe est inauguré à Tours nord dans le quartier Europarc, emprise foncière propre à quelques encablures de l’aéroport et du futur quartier de l’aéronef.

A la fin de cette décennie, Air France devient nouvel actionnaire au sein de TAT alors 4e transporteur aérien français avec 52 avions. Dans les années 90, à l’heure du traité de Maastricht, l’Europe ouvre ses portes avec la création de lignes dédiées et l’acquisition d’une flotte d’avions à hélice. Mais la concurrence est féroce et les monopoles une réalité. La compagnie TAT devient TAT European Airlines pour ensuite être cédée, d’abord à 49% le 4 janvier 1993 puis à 100% en avril 1997.

 

C’est cette même année, en 1997, que Michel MARCHAIS confie les rênes de l’entreprise à son fils, Rodolphe MARCHAIS.

L’entreprise se recentre alors sur le marché moins concurrentiel de la maintenance d’aéronefs sous le nom de TAT Industries.

Deux autres activités viennent compléter le champ des compétences :

  • TAT Leasing en 1998 pour la location d’avions neufs et de 2e main
  • TAT Services en 2002 qui proposera des bureaux à la location

En 2000, la famille s’agrandit, TAT Industries rachète les activités de maintenance de Sabena Technics Bruxelles.

L’acquisition de la compagnie d’entretien et d’ingénierie permet de développer notamment sa présence dans le secteur militaire.

En juin 2006, TAT Industries décide de changer de nom et devient Sabena Technics

Sabena Technics BOD – A350 Hangars de maintenance Bordeaux

En juillet 2006, TAT Group fait parler de lui en rachetant les activités de maintenance d’EADS :

  • les sites de EADS Sogerma à Mérignac et en Tunisie rejoignent le groupe.

Cette nouvelle structure est désormais capable de fournir un appui supplémentaire aux clients civils et militaires ainsi qu’un bureau d’études important et une entité dédiée à la formation et à la certification des techniciens travaillant sur tous les types avions.

Les 3 secteurs d’activité de TAT sont regroupés au sein d’une holding baptisée TAT Group.

L’aéronef TOURS : Bâtiments Guillaumet 2010, Mermoz 2018

Novaxud Le MANS : Bâtiments Atlas 2010, Vega 2012

C’est en 2005 que TAT Services livre son premier immeuble de bureaux à Tours nord et accueille son premier locataire : In Extenso.

A Tours, le site de l’aéronef conserve une étroite complicité avec les origines de la société puisque chaque bâtiment est baptisé du nom d’un aviateur célèbre et le buste de chacun d’entre eux a été interprété par l’artiste fondeur tourangeau Michel Audiard.

Bâtiments Auriol, Blériot, Caudron, Dassault, Earhart, Farman, Guillaumet, Irwin, Jeffrey et de Havilland, Konrad, Lindbergh et Mermoz pour les derniers construits.

Au Mans, le site de Novaxud,  quant à lui, se compose de 5 bâtiments directement accessibles depuis la gare TGV et s’intégrant au cœur d’un quartier en pleine évolution.

A l’heure des bilans, TAT Group a su constamment se réinventer pour rester une entreprise saineentreprise au capital 100% familialet jouissant d’une solide réputation.

TAT Services poursuit son développement et inaugure en 2018 son 10e bâtiment de bureaux à Tours et propose au total plus de 50 000 m2 de bureaux à la location.

L’aéronef : Bâtiments K, L et M 2018

Le groupe français spécialisé dans le MCO (Maintien en condition opérationnelle) et la MRO (Maintenance, Repair and Overhaul) a lancé la construction cet été d’un nouveau hangar de 10 000 m2 sur son site basé à l’aéroport de Bordeaux-Mérignac, ce qui portera les capacités totales de Sabena technics à 100 000 m2 à Bordeaux début 2020.

Le bâtiment pourra prendre simultanément trois avions de transport militaire Airbus A400M ou un avion gros-porteur de type Airbus A350-1000 ou Boeing 777-9X.

Sabena Technics BOD – aéroport de Bordeaux-Mérignac – Futur hangar de maintenance 4.0

 

Sabena technics anticipe non seulement l’augmentation des flottes Long-courriers en Europe mais se positionne aussi d’ores et déjà sur les futurs contrats MCO de l’Airbus A400M qui sont actuellement sous garantie constructeur.

L’accent est mis sur la digitalisation et le recrutement de personnels.

Le savoir-faire de Sabena Technics dans le domaine de la maintenance et la réparation d’avions assure des services à plus de 500 clients aux quatre coins du globe grâce à une quinzaine de sites implantés dans le monde.

Quant à l’activité de leasing, le groupe l’a cédée fin 2017.

 

« Touraine Air Transport (TAT ) n’est plus une compagnie aérienne depuis 1996 et ne le redeviendra sans doute jamais. Cependant, elle a accompli le tour de force de survivre, mais aussi de demeurer une entreprise florissante »
MARCHAIS, Michel. Les ailes d’un entrepreneur, la fin des monopoles, un mythe. Éditions Anne Carrière.

 

Aujourd’hui, TAT Group emploie plus de 2300 personnes…